La vallée de Cogne

Notre agritourisme est situé à Lillaz, hameau de Cogne, à 1.610 m d’altitude.
Lillaz est un petit village de montagne très caractéristique de la vallée de Cogne entouré de deux vallons: la Valeille et le vallon de l’Urtier.
La vallée de Cogne est une vraie perle des hautes Alpes, située à l’intérieur du Parc National du Grand Paradis. Le Parc National du Grand Paradis, le plus ancien d’Italie, est né en 1922 lorsque le roi Vittorio Emanuele III de Savoie fit don de sa réserve de chasse à l’Etat. L’état italien en a fait une zone protégée dans le but de conserver les écosystèmes naturels des vallées du massif du Grand Paradis. Le parc du Grand Paradis accueille et protège des centaines d’animaux et de plantes typiques des Alpes. Dans les bois du fond de la vallée, on trouve des pins, des sapins, des mélèzes et des sapins blancs. Au fur et à mesure de la montée, les arbres laissent la place aux prairies alpines, puis aux rochers et aux glaciers. Les animaux principaux qu’on peut trouver sont le bouquetin (symbole du parc), le chamois, la marmotte, le renard, le lynx, l’hermine, l’aigle royal et le gypaète.

Les cascades de Lillaz

Une perle de Lillaz sont les merveilleuses cascades, qu’on atteint facilement sur un sentier dans quelques minutes. Formées par trois grandes chutes hautes en total 150 mètres, où les eaux de l’Urtier tombent, ce sont les cascades les plus belles de la Vallée d’Aoste. Le panorama offre des vues majestueuses sur le glacier de Valleille et des Sengie.

En été les cascades sont abondantes d’eau et elles sont la destination des promenades qui permettent d’apprécier le panorama.

En hiver, glacées, elles attirent les cascatistes du monde entier.

Lillaz et le cadre merveilleux de la vallée de Cogne offrent aux touristes de nombreuses activités pour tous les goûts et en toutes les saisons.

Activités en été

La vallée de Cogne se caractérise par un paysage proposant des itinéraires parfaits pour tout le monde, à partir des promenades piétonnes pour les familles aux chemins de trekking sur les hautes routes pour randonneurs expérimentés jusqu’aux sentiers difficiles pour alpinistes. Tous plongés dans la nature, avec la flore et la faune du Parc du Grand Paradis. N’hésitez pas à nous demander et nous aurons le plaisir de vous conseiller les promenades les meilleures pour vous. Alternativement les guides naturalistes organisent des promenades à la découverte de la flore et de la faune du Parc.

Il y a aussi la possibilité de faire de l’escalade sur les murs de roche.

On peut aussi explorer la vallée à cheval ou en mountain bike, ou bien se dédier à la pêche dans les torrents, jouer au tennis sur deux terrains synthétiques de tennis de Cogne ou jouer dans le minigolf pour les plus petits.

Activités en hiver

La vallée de Cogne est synonyme de ski de fond car elle offre plus de 80 km de pistes plongées dans la nature, souvent siège de compétitions importantes telles que la Coupe du Monde et la traditionnelle “Marcia del Gran Paradiso”.

Il y a aussi la possibilité de faire du ski sur un petit domain avec deux télésièges et une télécabine, qui atteint 2252 mètres, ou de faire ski alpin parmi des glaciers et des vallées neigeuses avec des étapes aux refuges V. Sella et Sogno Deberdzé.

A part le ski, la vallée de Cogne offre des activités alternatives sur la neige, comme des itinéraires sur la neige battue, qui peuvent être parcourus à pied ou avec les raquettes à contact avec la nature neigeuse.

En hiver aussi les guides naturalistes organisent des promenades avec les raquettes à neige, le jour et la nuit avec le projecteur, à la découverte des paysages hivernales.

Activités culturelles

A Cogne vous pourrez entrer en contact avec la tradition des dentelles aux fuseaux (les dentelles de Cogne), transmis de mère en fille, de mémoire sans aucun schéma précis.

Une autre fenêtre sur les traditions de Cogne est la Maison Gerard Dayné, une ancienne maison rurale, dont on trouve déjà trace dans les documents du XVIIème siècle, un exemple de l’architecture en bois et pierre typique de la Vallée d’Aoste. Aujourd’hui c’est un musée ethnographique qui trace également l’histoire de la « vie d’autrefois », en nous aidant à comprendre l’exploitation des espaces de la maison par nos ancêtres, de leur façon de vivre et de survivre aux XVIIIème et XIXème siècles.

…et dans le reste de la Vallée d’Aoste

  • Pont romain de Pont d’Ael: il a été édifié en l’an 3 av. J-C. par les romains Aimo et Avilio, sur le précipice du torrent Grand Eyvia. Ce pont aqueduc est une étonnante œuvre de 82 m de haut et 50 m de long et il est un des monuments valdotains les plus suggestifs d’époque romaine tout à fait parfaitement conservé.
  • Châteaux de la Vallée d’Aoste et le fort de Bard: la Vallée d’Aoste est riche de châteaux médiévaux, y compris le château de Fènis, du XIVème Siècle, le manoir de Issogne, le château de Verrès, le château de Sarre (résidence de la famille royale lorsqu’elle séjournait dans la Vallée) et le château de Saint-Pierre qui accueillit le Musée régional de sciences naturelles. Le Fort de Bard se trouve à l’entrée de la Vallée d’Aoste en haut au village médiéval.
  • Aoste ville romaine: fondée par les Romains en l’an 25 av. J-C. avec le nom de Augusta Praetoria, Aoste conserve d’importants monuments tels que l’Arc d’Auguste, la Porta Praetoria, le Théâtre, le Cryptoportique, le périmètre des murs d’enceinte quasiment intact.